divorce le moins cher

Aujourd’hui, le divorce n’est plus forcément synonyme de complications et de coût exorbitant. Il est tout à fait possible de divorcer rapidement et de s’en tirer à bon compte financièrement. Pour peu que les époux s’accordent sur tous les éléments du divorce. Quel est le divorce le moins onéreux en pratique ? Réponse avec HPH Avocats

Le divorce n’est plus forcément judiciaire

Le divorce n’est plus nécessairement judiciaire, depuis qu’il est possible de divorcer sans avoir à passer devant le juge aux affaires familiales. Pour les couples qui désirent mettre un terme à leur union, le paysage juridique propose aujourd’hui plusieurs formes de divorce. Trois d’entre elles requièrent un processus judiciaire car sont de nature contentieuses. En revanche, la procédure amiable exclut tout recours au juge. Il s’agit du divorce par consentement mutuel qui se réalise via un acte d’avocat. Les deux époux doivent se faire représenter par leur propre avocat. Il n’est pas  possible d’en choisir un seul pour le couple.

Le recours à un avocat est dans tous les cas obligatoire, d’où l’intérêt de choisir un professionnel du droit qui vous propose toutes les garanties et vous accompagne pas à pas. Le cabinet HPH Avocats vous permet de divorcer rapidement en ligne, dans les meilleures conditions. Le paiement peut se faire en 3 fois sans frais et le tarif comprend les frais de notaire.

Le divorce amiable : une solution rapide et peu coûteuse

A la question de savoir quel est le divorce le moins cher, nous répondons sans hésitation qu’il s’agit du divorce à l’amiable. Néanmoins, cela nécessite que les époux soient d’accord sur le principe même du divorce ainsi que sur l’ensemble des effets provoqués par la rupture. Si cela n’est pas rempli, le divorce devient contentieux et il ne s’agit plus d’une procédure amiable.

Un divorce contentieux peut prendre jusqu’à plusieurs années. Mais un divorce amiable peut se régler en un mois pour les cas les plus faciles à traiter (sans enfant ni bien immobilier commun).

Parmi les atouts du divorce à l’amiable, la grande liberté offerte aux époux qui ont le choix des modalités du divorce. Cela leur laisse le loisir d’opter pour un divorce personnalisé. Ils décident communément du contenu de la convention de divorce. Il en va notamment du versement de la prestation compensatoire, de la résidence habituelle des enfants, des modalités de droit de visite et/ou d’hébergement de l’autre parent, de l’attribution de la résidence du couple…

La procédure de divorce amiable est simple, facile d’accès et rapide. Cela explique que le coût est peu élevé. Dans un premier temps, il vous suffit de vous enregistrer en ligne, ce qui prend entre 15 min et 30 min selon votre profil.

Notons également que le divorce par consentement mutuel judiciaire est un cas particulier en pratique. Il s’agit du cas où l’enfant mineur du couple souhaite être entendu par le juge. Dans ce cas, il n’est pas possible d’avoir recours au divorce amiable sans juge, quand bien même les époux seraient en accord sur toutes les modalités du divorce. L’enfant mineur doit faire la demande d’audience par écrit auprès du juge aux affaires familiales. Ce dernier apprécie ainsi son degré de compréhension, notamment en fonction de son âge.